Présentation

La création du centre d’art contemporain

L’abbaye de Trizay, un monument roman dialoguant avec l’art contemporain

La commune a fait l’acquisition en 1989 des bâtiments conventuels de l’abbaye de Trizay qui étaient alors une exploitation agricole en activité afin de les restaurer tout comme l’église en ruine  pour sauver un patrimoine exceptionnel. Ce chantier de restauration d’envergure, qui a duré environ 15 ans de travaux, a permis de rendre toute la magnificence à ce monastère de la fin du XIe, début XIIe s. qui ne nous pas encore révélé tous les secrets de ses origines. La recherche est en cours.

Les travaux s’achevèrent en 2004 et c’est à ce moment-là que s’est déterminé le destin de ce site, qui serait désormais consacré à l’art contemporain tout en offrant un cheminement de découverte d’un haut lieu de l’art roman.

 

 

Un centre d’art contemporain offrant un dialogue permanent entre art roman et art actuel

Le projet culturel s’est très vite dessiné pour l’abbaye. Ce chantier artistique exceptionnel du XIIe s. reçoit la création artistique d’aujourd’hui. D’abord dans son architecture, c’est ainsi qu’en 2004, la restauration s’est achevée avec la réalisation et la pose des vitraux de Richard Texier dans l’abside principale de l’église, puis en 2012 avec ceux du Père Kim En Joong dans les absidioles. Ensuite par l’accueil d’exposition tout au long de l’année de peintures, sculptures, gravures….dans les dortoirs des moines situés au premier étage sur une surface de près de 250 m2 et aussi dans l’église et le réfectoire.
Titus Carmel, Philippe Guédon, Frédéric Benrath, Hassam Massoudy entres autres, sont venus exposer à l’abbaye.

 

La structure

 L’animation culturelle de l’abbaye de Trizay et de son centre d’art contemporain est assurée par une association Loi 1901 : le syndicat d’initiative de Trizay. La propriété du monument est communale.

Un commissariat d’exposition a été mis en place composé d’artistes professionnels, d’un professeur d’art plastique et de membres de l’association.
Ce commissariat a en charge d’établir des choix artistiques appropriés au site et de conduire les expositions à mettre en œuvre en veillant à créer une résonance entre le monument et les œuvres de l’artiste.

Sont sélectionnés des artistes professionnels ayant une certaine reconnaissance dans leur milieu, qu’ils soient locaux, nationaux ou internationaux.

 

 Une programmation annuelle

De mars à novembre, tous les deux ou trois mois, des expositions sont proposées associant deux ou trois artistes.

Les programmations sont établies deux ans à l’avance afin de bien définir le projet avec les artistes et aussi de définir les conditions matérielles et scénographiques des œuvres.

 

Un service pédagogique

Ce service pédagogique a été mis en place en 2015. Il permet d’offrir des ateliers pédagogiques allant de la maternelle aux collèges et lycées. 9 ateliers pédagogiques sont proposés dont un spécifique sur l’art contemporain en lien avec les artistes qui exposent dans l’abbaye : découverte des œuvres et ateliers de pratiques artistiques en lien avec la technique utilisée par l’artiste sont proposées aux scolaires.
L’abbaye faisant partie du réseau régional des abbayes « Abbatia » qui a signé une convention de partenariat avec le Rectorat de l’Académie de Poitiers, elle bénéficie de l’aide d’une enseignante détachée 4 h/semaine pour aider le réseau dans la mise d’ateliers pédagogiques adaptés à chaque cycle.

La médiation pour les personnes handicapées

L’art doit être accessible à tous et le handicap ne doit surtout pas empêcher l’accès aux œuvres. Les médiatrices ont suivi des formations pour l’accueil du public handicapé (tous les handicaps : malentendant, déficient mental, déficient visuel, personne à mobilité réduite). Ces personnes sont extrêmement réceptives à l’art actuel. Nos visites font appel aux sens, surtout tactile et sensoriel, permettant à ces personnes d’avoir une vraie rencontre avec les œuvres.

Des expositions accessibles aux personnes malvoyantes sont également proposées.

 

Le rayonnement du centre d’art contemporain de Trizay sur le territoire

Le centre d’art contemporain de Trizay est un partenaire du syndicat mixte du Pays de Saintonge Romane (70 communes / 93 000 habitants) recevant en exposition l’ensemble des créations des artistes réalisées pour les sites de la Saintonge dans le cadre de  « Résonances », assurant l’hébergement des artistes le temps d’installation des œuvres dans les sites de la Saintonge et en étant un lieu de réunion des artistes du territoire pour réfléchir sur les pistes de travail de création et de diffusion culturelles en Saintonge Romane.

Les vitraux contemporains

Les vitraux de Richard Texier

Dans le cadre de la restauration, la commune a souhaité doter l’Abbaye de Trizay de
de vitraux contemporains en 2004. Cette opération a été confiée à Richard TEXIER, peintre plasticien, et à Gilles de ROUSVOAL, artiste et maître verrier des Ateliers Duchemin à Paris. Cet ensemble est complété par un vitrail plus petit, côté sud, orientant la lumière vers le chœur de l’abside, voûtée en cul-de-four. L’œuvre est d’une inspiration « cosmologique » (science des lois de l’univers et de sa formation) reliant ce site à tout l’univers.

les vitraux de Richard Texier

Les vitraux du Père Kim En Jong

Les absidioles sont éclairées de baies avec des vitraux réalisés par le Père Kim En Jong et ont été posés en 2012. Ce qui frappe dans ses vitraux c’est l’absence de coupe de verre et de réseau de plomb. Sans ces démarcations, l’œuvre prend une autre dimension.
L’artiste explique «  Avec cette ligne et ces couleurs, je voulais que mon travail soit comme une fleur dans la forêt et un chant d’oiseau en montagne pour que les visiteurs se sentent apaisés et soulagés ».
Kim En Jong a inventé une peinture sur verre à base d’émaux. Après plusieurs cuissons, les vitraux prennent cette luminosité, cette transparence aérienne. Pour chaque sujet, une couleur dominante : ici le bleu, couleur du ciel et de la pureté, invitation à l’infini et à l’immatérialité.

Les sculptures contemporaines

“Equi-libre”
oeuvre du sculpteur André Bemant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 “La Source”
Œuvre du sculpteur Georges Charpentier