Le Centre d’art contemporain

L’abbaye accueille un centre d’art contemporain depuis 2004 proposant toute l’année un dialogue permanent entre le monument roman et les artistes d’aujourd’hui. De nombreux artistes de renommée mondiale sont venus exposés depuis sa création : Frédéric Benrath, Titus Carmel, Richard Texier, Père Kim en Joong, Hassan Massoudy, Jean Balitran, Fidel Bofil, Délos…

Le commissariat d’exposition de l’abbaye de Trizay a le plaisir de vous faire découvrir les artistes de la saison 2017…

 En février, les artistes de Résonance :artistes-resonance-300dpide droite à gauche : Annie Brunetot, Laurence Innocenti, Anne Lesca, Isabelle Dessaivre, Patrick Le Tuault, Benoit Hapiot

Isabelle Dessaivre, mosaïste : « Après une dizaine d’années de dessin, j’ai commencé à m’intéresser à la mosaïque. Je fais mes propres créations en partant sur un support vide : appelé page blanche et je me lance à l’aventure. Cela me donne une grande liberté d’expression. Je reviens également sur l’idée d’y associer, incruster divers matériaux. Cela donne des créations de style plus abstrait. J’y associe la mosaïque traditionnelle et de la modernité en travaillant sur mortier colle et en piquant des morceaux de verre sans joint. »

 

Anne Lesca : Après une formation à Met de Penninghen et à l’école Camondo à Paris, Anne poursuit son parcours professionnel d’architecte d’intérieur dans différents cabinets et agences en France. Alors forte de plus 10 ans d’expérience, elle décide de revenir s’installer dans la demeure familiale à Pessines en Charente Maritime et de ne plus se consacrer qu’a sa seule véritable passion, l’Art.
Depuis plusieurs années maintenant, au sein de son atelier, elle créée des œuvres résolument contemporaines en utilisant toutes sortes de matériaux (Céramique, biscuit, bois, métal…). Une démarche récompensée, aujourd’hui elle rencontre des succès à Paris, Bordeaux, Londres ou bien encore Singapour.
En 2016, elle a fait des expositions en France et à l’international : Affordable Art Fair Amsterdam, Affordable Art Fair Brussels, Grand Marché d’Art contemporain de la Bastille à Paris et en préparation une exposition à l’Abbaye de Trizay pour les mois de juillet et d’août. Sur sélection elle vient d’être retenue pour le salon Mac 2000 Paris en novembre et à l’ Espace d’art Contemporain Christiane Peugeot.

 

Annie Brunetot : Née à Reims en 1946, Annie Brunetot sculpte et assemble matières et couleurs dans un univers à nul autre pareil. Ses créations mêlent formes géométriques, transparences, oppositions et fraîcheur. Ses œuvres interpellent le regard et jouent avec la lumière, donnant ainsi une touche cinétique à son art. C’est l’opposition entre un noyau plein et le volume défini par un mince trait de couleur, ou la complémentarité d’un triangle de plastique translucide et de l’arrondi d’un fragment de bois, voire le paradoxe de ces lignes devenant volume par effet de loupe… chacun de ces éléments ne présente rien de particulier, mais leur relation prend une existence autonome.
« C’est la mise en relation, le lien qui fait sens. » Ses pièces constituent des interfaces d’émotion entre l’artiste et l’observateur, une question de distance peut-être, ou de mouvement …

 

Patrick Le Tuault est artiste peintre. Né à Paris en 1948, il étudie aux Arts Appliqués et aux Beaux-Arts de Paris. Il est adepte de la pluralité créative, pratique la musique, l’écriture et la mise en scène. Il réalise des fresques, travail mural en lieux privés et public. Il expose aux Etats-Unis et en Europe, il vit actuellement à Burie.

 

Laurence Innocenti, peintre : elle étudie à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Saint-Etienne. Le travail de Laurence Innocenti s’élabore à partir de rencontres : mots, formes abstraites et figuratives, images d’objet. Le carré est un format qu’elle affectionne. Elle emploie le langage de la peinture avec subtilité et délicatesse, elle nous conduit sans accroc loin du bruit et de la vaine agitation, dans un espace poétique construit, singulier, un lieu d’air, de pierres et de sable (voir ci-dessous).

 

 Benoit Hapiot, plasticien : il est peintre, graveur, sculpteur et photographe. Son atelier est à Crazannes. Depuis son diplôme des Beaux-Arts avec félicitations du jury en 1996, après avoir enseigné l’histoire de l’art et de la photographie, et donné des cours de peinture, il se consacre depuis 2005 à ses créations personnelles. L’univers artistique de Benoit Hapiot est à la limite de l’art Sacré, entre une recherche de monde perdu et une quête humaniste (voir ci-dessous).

 

de mars à mai :

Benoit HAPIOT

portrait_benoit_hapiotDiplômé des beaux-arts en juin 1996
Avec les félicitations du jury, mention très bien.
Beaux-arts de Poitiers
Artiste peintre, graveur, sculpteur
Professeur d’arts plastiques et visuels
Professeur d’histoire de l’art et de la photographie
Formateur beaux-arts
Vie et travaille à Crazannes sur les bords de Charente
Depuis 2006 il se consacre entièrement à son art.
Nombreuses expositions en France et à l’étranger

Le travail de Benoit Hapiot s’inscrit dans un parcours artistique protéiforme. Entre art sacré et pop culture, le monde de l’art est devenu pour lui un terrain de jeu, toujours là ou nous ne l’attendons pas, allant de recherches plastiques aux expérimentations iconographiques.

contact@benoit-hapiot.fr    www.benoit-hapiot.fr

 

en juin :

 

Jean- Claude DAROUX

Né à Niort, il a, pour des raisons professionnelles, séjourné pendant 35 ans en région Parisienne. De retour au  »pays » il ouvre son atelier de graveur  »La Taille Doucerie » à Magné, porte du marais Poitevin. Il essaie de faire vivre au quotidien cette réflexion  de Paul Eluard (1929 : Donner à voir, revient par des mots ou des images à lever les œillères sociales, morales, religieuses qui font à l’homme un destin d’aveugle.

A ce graveur peintre il suffit de quelques traits en creux pour nous faire rebondir sur des rondeurs, nous perdre dans des ravines et précipiter notre imaginaire vers des profondeurs délicieuses.
Le corps, son sujet favori, se voit, par le jeux des de lignes habilement tracées, contourné,entouré, enlacé, possédé, dans un mouvement ondulatoire, une dextérité où le plaisir n’est pas absent.
Jamais hors sujet, quelque soit le support ou le matériau, en noir ou en couleurs superposées, le corps de la femme est toujours sublimé. C’est d’un geste sûr et d’une main experte que le trat épouse, que la courbe s’approprie et que le corps se révèle à nos yeux gourmands, dans des formes épanouies. Du rêve à la réalité ou de la réalité au rêve, l’intellect lui tient la main…  R-R

 latailledoucerie.chez-alice.fr

 

 

Armelle Magnier

Inspirée par les rivages de son Finistère natal, Armelle grave dans son atelier Rochelais en introduisant toutes les techniques de gravure en taille directe (burin, pointe sèche et manière noire) ou indirecte à l’eau- forte.
Elle cherche sur sa plaque de cuivre à retrouver les traces de ses souvenirs parfois enfuis, souvent enfouis.
L’impalpable, le fugace, le fugitif l’inspire. Le souvenir d’une silhouette féconde, la vue des marques de la pluie sur les carreaux, les traces de pas sur le sable des plages, le sillage blanc du navire sur l’eau noire, les marques laissées par le vent dans les dunes… Scruter et repérer les signes de l’âge, les rides et ridules.
Autant de traces du temps qu’Armelle cherche à retranscrire en estampe, et à nous faire partager. Ses gaufrages ingénieux font souvent courir l’encre le long de partitions musicales qui nous invitent aux rêves, des rêves comme posés sur un fil.

magniertic17@gmail.com

 

Rémy JOFFRION
Pseudo : REM

L’estampe m’offre un domaine privilégié d’expérimentation qui rejoint mes affinités pour le monde scientifique. Les tailles du burin associées à la morsure de l’acide ont parfois ma préférence, alors le fortissimo du premier joue entre les variations du second.
Le burin, créateur de lignes, sculpteur de copeaux agiles, témoin de la pureté du sillon me procure d’ineffables instants de jubilation.
Le miroir du métal transfert ma vision vagabonde du monde, source intelligible du regard attendri ou étonné que je porte sur ce qui m’entoure.
L’esquif : le burin. L’océan : le cuivre. Le navigateur : le graveur. Ils peuvent dire « nous » et non pas « je ». Une éthique en quête de vérité de soi est née.

rem-remyjoffrion.com

 

Michèle JOFFRION
Graveur en manière noire
Dès mes premiers cours de gravure, je me suis sentie emprisonnée par les traits et les points de l’eau-forte. Il me fallait de l’espace, de la surface, du flou pour m’évader. Alors s’est précisé le besoin de travailler par masses, associé à la nécessité de créer des transparences. La Manière Noire répondait à cette attente.
Noir profond, velouté. Lumières délicates qui viennent de loin.
Quand la lumière naît, l’ombre vit. Cette harmonie m’a toujours fascinée. Dans les dégradés subtils peuvent frémir les éléments, l’air, l’eau et sous-tendre les vibrations de l’âme et ses incertitudes.

rem-remyjoffrion.com

 

Cédric Neau

Né en 1985. Vit et travaille à Niort. Diplômé de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Tours.

Inciser le métal ou le bois, y encrer mes questionnements sur notre condition humaine en m’imprégnant du sombre état de notre société, de sa noirceur. En découle des images que je conçois en noir et blanc, des compositions imaginaires où des fragments emprunts à notre réalité peuvent côtoyer des figures fantasmagoriques, où des sujets sensibles et universels, des thèmes fondamentaux sont traités avec humour ou gravité. Dans ma pratique, le noir et blanc s’impose comme une évidence, concordant avec le macabre ou le paysage habité autant qu’avec la représentation d’un rêve ou d’un cauchemar. Il demeure indissociable de la dimension fantastique. Le noir et blanc interroge notre réalité si colorée, la remet en question en nous invitant à sortir de celle-ci, nous conduisant vers un monde irréel, onirique. Inspiré par les gravures des maîtres allemands principalement, des humanistes aux romantiques, et nourri par le flux d’informations de notre actualité, je laisse transparaître mes préoccupations par le biais de la métaphore ou du symbole.

 

Max BOISROBERT

« Graver : c’est rechercher ce que j’ai dissimulé sous la surface du métal, c’est le plaisir sensuel de lever le copeau de cuivre poussé par l’étrave du burin, il s’enroule lentement sur lui-même révélant en silence l’inattendu, les silhouettes, les objets, les paysages, c’est une navigation au long cours, un travail patient et besogneux, qui tient à la fois du laboureur et de l’architecte ». MB.

Son parcours :

1973-1977 architecte salarié : Zaïre Kinshasa – programmes tertiaires et hospitaliers / Tergnier
école maternelle
1977-1993 architecte libéral associé à Danièle Fourcade: GR 10 – réhabilitations de bergeries /
Billère – école ouverte et cantine / Mont de Marsan – concours pour la bibliothèque centrale deprêts et le CES des Arènes / Pau – Lycée Saint John-Perse – Fontaine place de la Libération –
Centre social de la Pépinière – Caïxa Bank – opération banlieues 89 Ousse des Bois – concours des 5000 maisons solaires – CAF Berlioz – concours IRSAM avec J.Hondelatte – résidences HLM
Neptune et Vénus, Berrouyine, hameau Casabone / Jurançon – résidence HLM Daran / Orthez
maison Clot – concours pour le lycée agricole avec J. Hondelatte / Lescar – opération Greffe /
Ondres – opération centre bourg – résidence HLM – maison Gautheron / Mauléon – centre multiservices
1992 architecte des bâtiments de France ….

site : max-boisrobert.fr

 

De juillet à mi-septembre :

Laurence INNOCENTIportrait_laurence_innocenti

Bio express :
Laurence Innocenti est issue d’une famille d’artistes, fille de Jacques Innocenti, artiste céramiste des années cinquante, à Vallauris à l’époque de Picasso, décédé très jeune, dont la production est aujourd’hui encore très recherchée. Laurence Innocenti a vécu au milieu des œuvres de son père, qui ont bercé son enfance, elle rentre par la suite tout naturellement à l’école des Beaux arts de Saint Étienne.
Études aux Beaux-Arts de Saint Étienne. Vit entre Paris et la Charente Maritime où elle a installé son atelier.
Nombreuses expositions en France et à l’étranger dont: Galerie  Art Aujourd’hui  Paris – Galerie  ART4 Caen – La Galerie Hossegor Musée de Cognac « XO3 Femmes » – Galerie Ruffieux-Bril  Chambéry – Galerie Kent  Istanbul –  Reg’art-Confrontations  Rouen-  Artmonsky  Londres –  Abbayes de Saintes – Léhon Trizay ST Aubin les Elbeuf –  Taugourdeau à Bonneval – Galerie Claudine Legrand Paris…

Sélection de Salons et foires: Réalités Nouvelles – St’art, Lille – Art-Fair, Istanbul –  Contemporary 2009-10 – Comparaisons – Biennale des 109 – Arténim – MAC 2000  (1995 à 2005) – Nara, Japon – Manif à Séoul…

www.facebook.com/laurence.innocenti.3

 

Marie-Noëlle FONTAN

les-tissages-merveilleux-de-marie-noelle-fontan_1

Les tissages de Marie-Noëlle Fontan sont comme des paysages : des fruits, des graines, des branches, des racines, des feuilles… tout se tisse autour des coïncidences et de hasards rencontrés et millimètre à millimètre notre regard les effleure, les parcourt et les contemple pour retrouver l’immanence du végétal.

Chaque pièce a sa manière de nous apprendre, sa façon de se montrer : tantôt ce sont les formes, tantôt les couleurs, tantôt les textures, les trames ou les nervures. Ce regard sur la nature, cet appren-tissage nous touche, nous parle et nous fait vibrer.
Alba Marina Escalón

2005   1er prix- triennale des arts du tissu, Tournai, Belgique
2007   Grand Prix de la Création de la Ville de Paris
2011    1er prix de  Book..Beyond word evolution… Gallery East Gippsland Art -Victoria Australie
2013     1er prix salon  de textile “Mensajes” Cordoba Argentine

Ses expositions Personnelles 2010-2017
2010 « Déclinaisons » Université technologique de Belfort-Montbelliard,(UTBM)
2011 « Chemins d’herbes » Chapelle Saint-Louis, Bar-le-Duc
2011     « A claire voie » Prieuré  Saint Hippolyte ,Vivoin
2011     « Heliconia” Galerie Panza Verde, Antigua-Guatemala
2011     « Saisons des pluies » Espace Jean de Joigny Joigny
2012     « Herbario » centro cultural El Sitio, Antigua Guatemala
2012      “Racines aériennes” Galerie à l’écu de France, Viroflay
2013     « Naturellement », Galerie Routes, Paris
2014      « En Suspension », La halle au blé , La Flèche
2014      « Chemins de traverse » Maison de la nature ,Esch-sur-Sûr, Luxembourg
2015       « Butiner …simplement » installation au Potager des oiseaux,Paris
2016         « Correspondances » Art et Nature installation  Bambouseraie,  Anduze
2016         « Despues de la lluvia » Galeria Panza Verde Antigua-   Guatemala
2017           Musée de la soie St Hyppolyte-du- Fort

Marie Noëlle Fontan a également participé à de nombreuses expositions Collectives depuis 2012 en France et en Europe notamment au Musée de la tapisserie , Angers, au  Centre international d’art graphique,  (MGLC) Lubjuna,  Slovénie et bibliothèque nationale à Prague
au Musée Monkute-Mark, Kedainiai en  Lithuanie, au musée J.Lurçat, Angers
Maison de la tresse et du lacet ,  galerie Hervé Courtaigne,Paris, à la galerie Mezrbau, Miami, USA

www.marie-noelle-fontan.com

 

Florence RONDEL

2034329058091

Florence Rondel fut tour à tour conceptrice- designer mobilier & objet , conceptrice graphiste , conceptrice paysagiste, responsable animatrice intervenante en galerie, intervenante-styliste en secteur mode, intervenante en arts plastiques  et art décoratifs Plasticienne à la conception architecturale Ecole d’architecture de Bordeaux en binôme avec les architectes  D Quintania, D Dartois, J-P Vassal
Intervenante  en résidence OARA , à la conception plastique  pour la Compagnie  théâtrale Prologue sur  la mise en scène de la pièce Végétal  Bordeaux ; Peintre  décoratrice et Décoratrice d’intérieur
Elle a réalisé des décors de théâtre , scénographie en secteur art, mode  et art de la scène, aménagement d’intérieur, restauration d’art et du patrimoine et peinture décorative: Musée des arts Décoratifs de Bordeaux , Salon de l’environnement Bordeaux…

www.florencerondel.com

 

De septembre à octobre :

ZARCO ( Marc Arcadias)

Parcours, bio express.

Né à Saintes le 23 aout 1967.Enfant du borportrair zarco 006d de mer, l’horizon, le vent, les embruns nourrissent  mon imaginaire à ciel ouvert.

Après des études en Arts Appliqués à Poitiers, je débute dans la vie active comme graphiste et peintre muraliste. De fresques en murs, de murs en rencontres, je me laisse séduire par les Arts de la Rue dans la compagnie « Carabosse ». Une période qui dure 10 ans durant laquelle je m’initie au travail du métal, sculptures éphémères, installations dans l’espace public, performances artistiques, décors, créations personnel en dessins et sculptures.

À l’age de 30 ans je fais route en solo, j’enchaine les expériences comme, intervenant en milieu scolaire, auprès de jeunes en difficultés 18/25 ans, Handicapés, milieu associatif. Des commandes de créations et d’expositions pour des mairies, des communautés de communes, départements, région Poitou Charentes, des événements, festivals, musées, fondations, lieux culturels et particuliers.

Ce sont toutes ces expériences diverses et variées qui me nourrissent, me font avancer dans ma démarche artistique et ma vie d’homme.

La création est pour moi un vrais choix de vie, je suis en permanente recherche dans mon travail de sculpteur. Aller plus loin, toujours plus loin malgré vents et tempêtes, se surprendre tout en ayant la démarche de montrer, de partager avec le plus grand nombre mon travail.

Depuis aout 2016 je suis de retour en Charente Maritime, à Bourcefranc le Chapus, c’est dans ce paysage maritime que j’ai mon nouvel atelier, un havre de créations,  un lieu que je veux ouvert à tout public.

arcazarco.blogspot.com

 

Le centre contemporain remercie ses partenaires pour leur soutien :

la Région Nouvelle-Aquitaine ; le Conseil Départemental de la Charente-Maritime ;
la commune de Trizay ; la Maison de cognac « La Gabare » à Saintes.

logo-trizaySTICKER V1

 

SKMBT_C55215081014030SKMBT_C55215081014010