A voir, à faire sur Trizay

Cette petite commune du val d’Arnoult, dont l’économie a longtemps presque exclusivement dépendu du maraîchage et de l’exploitation de carrières de pierre est aujourd’hui tournée vers les activités touristiques.

A proximité du prieuré bénédictin appelé « Abbaye », le parc floral les « jardins de Compostelle », surplombent sur 2 hectares le  « Lac du Bois-Fleuri », un plan d’eau artificiel aménagé en 1995 pour les loisirs : pêche, promenade, jeux pour enfants.

Au lieu dit Monthérault, l’église romane Notre Dame, récemment restaurée, est un beau témoignage des premières formes de l’architecture romane en Saintonge. Ouverte tous les jours, en hiver : clé à la mairie.

De nombreux chemins de randonnées traversent la commune dont le GR 360 et la vélodyssée. L’abbaye et le parc floral sont labellisés « accueil Vélo »

fracl’église romane de Monthérault (11e, 12e et 15e siècles)

abbaye-01

le lac du Bois Fleuri propice à la détente et aux loisirs

La commune de Trizay est située dans le centre-ouest du département de la Charente-Maritime, dans l’ancienne province historique de la Saintonge. Elle occupe un site baigné par trois cours d’eau : L’Arnoult, l’Arnaise et le Buffetizon.

Le territoire communal, d’une superficie de 1413 hectares, est divisé entre marais tributaires de l’Arnoult, forêts et exploitations agricoles (en partie dédiées à la polyculture et à l’élevage). Celles-ci sont surtout présentes dans le nord de la commune, tandis qu’une large part du territoire communal est consacré au maraîchage, activité traditionnelle en val d’Arnoult. Cette activité s’explique par la présence de terres particulièrement fertiles, les « mottes », issues de l’ancien estuaire de l’Arnoult, aujourd’hui comblé par les alluvions. Parmi les productions locales figure en bonne place le haricot blanc dit « Mojhette », qui s’épanouit dans ces terres riches en humus.

En bordure de l’ancien estuaire s’étend un plateau dont les roches, exploitées dans des carrières, ont longtemps fait la richesse de la commune. Celles-ci sont aujourd’hui transformées en un plan d’eau artificiel, le lac du Bois-fleuri.

En savoir plus sur la commune